L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP30409
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 123 : Sciences sociales (y.c. démographie, anthropologie)
  • 213 : Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche
  • 343p : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement (organisation, gestion)
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-04-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (AgroParisTech) - http://www.agroparistech.fr
Activités visées :

L’expert(e) en stratégie et négociation pour le management des écosystèmes à l’international  est un(e)  professionnel(le) de haut niveau qui conçoit, négocie, développe et manage  la prise en charge de la préservation des écosystèmes et des services qu’ils rendent à la société, . Il (elle) apporte sa capacité d’intervention stratégique dans les secteurs public et privé, les ONG et les organismes internationaux pour assurer la gestion des écosystèmes..
Ainsi, à l’interface de deux principaux  champs disciplinaires, les sciences de l’environnement et les  sciences du management, le titulaire de la certification peut assurer les fonctions suivantes :
— chargé de mission, chargé de programme environnement dans le secteur public ou privé;
— médiateur, chargé de négociation environnementale ;
— chef de projet gestionnaire d’espaces protégés ;
— cadre en administration de l’État, services déconcentrés, COM-TOM,  ou en collectivité territoriale, conseiller environnement en gestion des espaces naturels, conservation, biodiversité, forêts..
— responsable environnement, biodiversité, développement durable et RSE (responsabilité sociale et environnementale) dans les grandes entreprises… ;
— consultant, expert, conseiller en environnement et gestion des écosystèmes à l’international en bureau d’études et d’audits ;
Ces fonctions se déclinent notamment dans les métiers suivants (intitulés d’emplois occupés par les titulaires de la certification, voir la fiche 11) :
— gestionnaire d’espaces protégés (Parc National Guadeloupe,..);
— analyste des politiques forestières (dans une ONG internationale) ;
— chargé de projet Climat Développement (dans une ONG internationale) ;
— chargé de projet BEST (projet européen pour la sauvegarde de la biodiversité, en Guyane et dans les TAAF) ;
— chargé de projet coopération internationale (dans la Caraïbe) ;
— chef de projet développement durable (en bureau d’études à l’international) ;
— ingénieur projet pour un développement écoresponsable (parc national de la Guadeloupe) ;
— conseiller technique Climat Développement (dans une ONG internationale au Cambodge) ;
— conseiller technique principal Mise en œuvre du processus REDD+ (réduction des émissions de dioxyde de carbone dues à la déforestation, en République démocratique du Congo) ;
— chargé de mission FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural, en Guyane) ;
— consultant en évaluation de programme de biodiversité (auprès de la Coopération allemande pour le développement) ;
— consultant indépendant

Compétences attestées :

L’expert en stratégie et négociation pour le management des écosystèmes à l’international :
1. agit, intervient, opère avec une équipe multiculturelle en contexte international
— il met en œuvre des stratégies d'intervention relatives au management d’écosystèmes en contexte international ;
— il négocie dans des contextes culturels diversifiés ;
— il a une approche multiculturelle et multiscalaire (locale, régionale, nationale, globale) ;
— il anime une équipe pluridisciplinaire (ex. : financier, agronome…) ;
— il travaille avec des acteurs locaux (ex. : gestionnaires forestiers, paysans, élus…) ;
— il est autonome et opérationnel sur le terrain, y compris en contexte sud : il s’adapte aux milieux tempérés, tropicaux, méditerranéens.
2. analyse et pose un diagnostic systémique (aspects socioéconomiques, environnementaux, financiers…)
— il identifie et clarifie un problème lié à des enjeux socio-environnementaux ;
— il interagit avec les acteurs pour poser un diagnostic (en tenant compte des stratégies individuelles et collectives, au moyen de l’analyse stratégique des acteurs) ;
— il mobilise les ressources techniques et humaines pertinentes (ex. géomaticien pour la cartographie des milieux, drone pour l’analyse de la végétation, sociologues pour les enquêtes de terrain,..) ;
— il pilote des études (biotechniques, enquêtes, statistiques, géomatique) avec de multiples acteurs ;
— il mobilise différents « cadres d’analyse » (ex. : analyse stratégique de gestion de l’environnement, sociologie des organisations…) pour poser un diagnostic plus précis des enjeux socio-environnementaux  ;
— il rédige le diagnostic.
3. propose et développe une stratégie en s'appuyant sur une expertise en management des écosystèmes
— il propose une stratégie en gestion de l’environnement (ex. : pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sur un projet de culture de caféier au Kenya) ;
— il conçoit des solutions réalistes en réponse au diagnostic posé autour d’une question socio-environne­mentale, avec une approche intégrative des partenaires existants et potentiels (parties prenantes de la gestion des écosystèmes concernés : paysans, coopératives, élus, ONG, administrations, financeurs…) ;
— il prépare des arbitrages pour le commanditaire (scénarios avec avantages et inconvénients) ;
— il définit les modalités de mise en œuvre en élaborant un plan d’actions ;
— il définit des indicateurs de suivi.
4. déploie ou gère un programme :
• de conservation ou de protection de l’environnement
• ou de management des écosystèmes
• ou d’économie sociale et solidaire liée aux ressources naturelles
— il prend des décisions opérationnelles en intégrant les réalités du terrain, notamment en s’adaptant aux aléas et évolutions du contexte réglementaire, climatique, humain, politique, financier… ;
— il négocie et communique avec les partenaires ;
— il travaille en équipe multiculturelle et pluridisciplinaire (ex. : financier, agronome…) et il répartit les tâches.

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP30409BC01

Analyser et poser un diagnostic systémique (aspects socioéconomiques, environnementaux, financiers…)

Descriptif :
- Trouver les ressources et personnes compétentes pour contribuer au diagnostic systémique sur une question autour d’un écosystème en mobilisant des réseaux professionnels.
- Mobiliser différents « cadres d’analyse » d’une question socio environnementale complexe et problématiser la situation au regard de ces cadres, en vue de proposer ultérieurement des solutions adaptées.
- Faire preuve de qualités rédactionnelles et de synthèse, en intégrant méthodologie et rigueur scientifique (contexte, problématique, méthodes, résultats, discussion, conclusions, sources).
Modalités d’évaluation
Lors de mises en situation de travail en utilisant à chaque fois des moyens et des outils dans un contexte précis :
- restitution publique finale de l’étude de terrain en contexte sud (projet de groupe commandité) ;
- mission professionnelle, sur le terrain ;
- soutenance de la mission professionnelle ;
- rédaction individuelle d’une synthèse portant sur des enjeux environnementaux.
VAE
- Avoir réalisé au moins un rapport de diagnostic sur une problématique environnementale attestant d’une approche systémique.

RNCP30409BC02

Déployer et gérer un programme : • de conservation ou de protection de l’environnement, • ou de management des écosystèmes, • ou d’économie sociale et solidaire liée aux ressources naturelles

Descriptif :
- Accompagner, suivre et appuyer un projet au moyen des outils de suivi de projet.
- Négocier et communiquer avec les partenaires pour les intégrer aux programmes, pour obtenir leur engagement ou un soutien matériel et financier.
- Travailler en équipe multiculturelle et pluridisciplinaire sur une question socioenvironnementale en faisant preuve de la connaissance des « codes » des communautés avec lesquelles on travaille, en montrant son leadership et son écoute, afin d’éviter erreurs de compréhension et blocages.
Modalités d’évaluation
Lors de mises en situation de travail en utilisant à chaque fois des moyens et des outils dans un contexte précis :
- restitution publique finale de l’étude de terrain en contexte sud (projet de groupe commandité) ;
- mission professionnelle, sur le terrain.
- soutenance de la mission professionnelle.
VAE
- Être ou avoir été en responsabilité effective d’un programme dans l’un des trois champs visés par l’axe 4.

RNCP30409BC03

Agir, intervenir, opérer avec une équipe multiculturelle en contexte international

Descriptif :
- S’exprimer de façon claire et compréhensible pour les différents spécialistes et les non-spécialistes, en contexte international autour d’une question socio environnementale, pour expliquer, convaincre, faire adhérer des décideurs centraux ou des acteurs locaux, avec les outils pertinents (ex. conférence, interview, rapport écrit, tableaux, cartes mentales).
- Écouter et recueillir les informations sur le terrain en contexte international (tropical, méditerranéen...) en anglais ou en s’entourant d’interprètes, en vue de comprendre l’état local d’un problème environnemental et les rapports sociaux en présence.
- S’adapter physiquement, matériellement (frugalité, changement d’alimentation, conditions sanitaires, équipement…) et culturellement à un contexte sud pour pouvoir travailler partout avec tous.
- Anticiper une mission en contexte sud (se documenter, se préparer notamment au plan administratif : visas, vaccins…).
Modalités d’évaluation
Lors de mises en situation de travail en utilisant des moyens et des outils dans un contexte précis :
- projet de groupe en Guyane (relevés de terrain ou enquête de terrain sur une question environnementale) ;
- mission professionnelle individuelle, sur le terrain ;
- soutenance de la thèse professionnelle ;
- étude de terrain en contexte sud (projet de groupe commandité) et restitution finale publique ;
- soutenance du projet de mission professionnelle avant validation.
VAE
- Avoir réalisé au moins deux rapports de mission en contexte sud ou pays en développement attestant d’interactions avec les parties prenantes.

RNCP30409BC04

Proposer et développer une stratégie en s'appuyant sur une expertise en management des écosystèmes

Descriptif :
- Faire preuve de créativité et de réalisme dans ses propositions compte tenu des contraintes de temps et des moyens alloués, avec une approche intégrative des partenaires existants et potentiels.
- Proposer des arbitrages et des solutions réalistes en indiquant clairement les choix possibles et leurs conséquences prévisibles.
- Mobiliser pour cela des outils d’aide à la décision (matrices décisionnelles, calcul économique…) pour comparer l’intérêt des diverses solutions envisageables relatives à une question socio environnementale.
Modalités d’évaluation
Lors de mises en situation de travail en utilisant à chaque fois des moyens et des outils dans un contexte précis :
- restitution publique finale de l’étude de terrain en contexte sud (projet de groupe commandité) ;
- mission professionnelle, sur le terrain ;
- soutenance de la mission professionnelle ;
- études de cas pratiques (mises en situation basées sur des documents opérationnels issus de situations réelles).
VAE
- Avoir réalisé au moins deux expertises dans le champ du management des écosystèmes ayant donné lieu à un rapport.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Les emplois de cadre, de consultant ou d’expert peuvent s’exercer dans des organismes tels que :
— organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales dont l’action concerne des écosystèmes (Banque mondiale, FAO, Organisation des Nations unies, WWF, UICN, The Forest Trust, Greenpeace, Rain Forest Alliance…)
— grandes entreprises dans leurs services management vert, environnement, développement durable, certification, responsabilité sociale et environnementale (LVMH, Areva…)
— bureaux d’études et consultants (Biotope, Trebaol Consultant, ONF international, Etc Terra…)
— bureaux d'audit et de certification (Ernst &Young, Bureau Veritas, FSC…)
— associations et fondations en environnement (Bloom, GoodPlanet, Tour du Valat, Gordon and Betty Moore Foundation…)
— structures publiques en France et à l'international dont l’action concerne des écosystèmes (ministères chargés de l’environnement, de la forêt, de la coopération, autorités environnementales, parcs nationaux ; en France : conseils régionaux, conseils départementaux, Agence française de développement, Office national des forêts, parcs naturels régionaux…)
— instituts de recherche fondamentale et appliquée, dans les domaines des sciences du vivant et de l’environnement et des sciences sociales (CIRAD, CIFOR, IRD, CNRS…)
— think tanks (IDDRI…).

Type d'emplois accessibles :

Le titulaire de la certification remplit des fonctions de direction, de gestion, d’ingénierie, d’expertise, de recherche, de développement dans les secteurs ciblés par la certification

Code(s) ROME :
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 - Mise en oeuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Directeur d’AgroParisTech-ENGREF ou son représentant
- Responsable pédagogique de la formation à AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours de droit AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours d'économie AgroParisTech.
- 3 professionnels du secteur d’activité concerné

En contrat d’apprentissage X

 

 Directeur d’AgroParisTech-ENGREF ou son représentant
- Responsable pédagogique de la formation à AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours de droit AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours d'économie AgroParisTech.
- 3 professionnels du secteur d’activité concerné

Après un parcours de formation continue X

 

 Directeur d’AgroParisTech-ENGREF ou son représentant
- Responsable pédagogique de la formation à AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours de droit AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours d'économie AgroParisTech.
- 3 professionnels du secteur d’activité concerné

En contrat de professionnalisation X

 

 Directeur d’AgroParisTech-ENGREF ou son représentant
- Responsable pédagogique de la formation à AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours de droit AgroParisTech
- Enseignant-chercheur responsable du parcours d'économie AgroParisTech.
- 3 professionnels du secteur d’activité concerné

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le directeur général d’AgroParisTech ou son représentant
•Quatre enseignants chercheurs ou assimilés ;
•Deux professionnels si possible titulaires du titre visé par le candidat, exerçant dans son secteur d’activité soit un métier apparenté au sien, soit un métier entrant dans le cadre de son projet professionnel, mais en aucun cas un membre de son organisme employeur

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 09 avril 2018 publié au Journal Officiel du 17 avril 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour quatre ans, au niveau I, sous l'intitulé " Expert en stratégie et négociation pour le management des écosystèmes à l'international (MS) " avec effet au 04 septembre 2011, jusqu'au 17 avril 2022.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 17-04-2018
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.cge.asso.fr/nos-labels/ms
http://www.agroparistech.fr/-Masteres-Specialises-R-31-.html


Site Agroparistech
Site partenaire HEC

Fiche au format antérieur au 01/01/2019