L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP34196
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 310m : Spécialités plurivalentes échanges et gestion (dont administration générale) - pas de fonction dominante
Formacode(s) :
  • 42879 : hygiène travail
  • 12585 : conseil environnement
  • 12522 : développement durable
  • 32008 : responsabilité sociétale entreprise
  • 12587 : management environnemental
  • 31307 : qualité hygiène sécurité environnement
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 92%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-09-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES MINES DE PARIS MINES ParisTech http://www.mines-paristech.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le cycle de formation correspondant à la certification « Expert en Environnement et Développement Durable » a été créé en 1992 pour répondre à un besoin émergent en compétences de gestion du Développement Durable (DD) et des enjeux environnementaux au sein des organisations et des territoires. Depuis lors, la certification n’a cessé d’évoluer pour coller aux besoins des recruteurs et permettre l’accès à la certification par plusieurs voies et sous différents statuts (formation initiale, formation continue, cadres expérimentés en exercice). 

Les entreprises ou organisations qui recrutent les diplômés ou qui souhaitent que certains de leurs collaborateurs suivent la formation sont principalement :  

.de grandes entreprises françaises ou multinationales

.des sociétés d’ingénierie et de conseil, généralistes ou spécialisées .des institutions publiques ou parapubliques, des collectivités locales, des associations et ONG

Pour ces différents acteurs, l’Expert en environnement et développement durable, par son expertise et sa vision transverse et stratégique, est amené à traiter des sujets dans les domaines de l’environnement (énergie, biodiversité, gestion des ressources et des pollutions, gestion des déchets, changement climatique..), à promouvoir l’économie circulaire, l’écologie industrielle et territoriale, l’innovation responsable, et collaborer à la stratégie de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Toutes les fonctions des organisations peuvent être impactées : achats, production, finance, RH …    

Activités visées :

Le titulaire de la certification peut apporter son expertise dans tous les secteurs qui prennent en compte l’environnement, le développement durable et la RSE, que ce soit dans les entreprises, les collectivités territoriales ou les établissements publics. 

Les fonctions et métiers visés par la certification sont concentrées sur les fiches ROME suivantes : 

H1302Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement (HSE) industriels

H1502Management et ingénierie qualité industrielle

K1404Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics

M1402Conseil en organisation et management d'entreprise 

Les intitulés exacts des fonctions visées peuvent varier selon les employeurs. Selon son profil de départ, le titulaire de la certification peut accéder à des postes de responsabilité croissante:

-Sans expérience préalable, un jeune titulaire de la certification développera d'abord son expertise dans une fonction de chargé de mission Environnement, DD, HSE ou RSE, ou d’ingénieur conception par exemple 

-avec 2 à 3 ans d'expérience, il deviendra chef de projet, ou consultant dans son domaine d’expertise spécifique comme Biodiversité, Energie, Ecoconception, DD ou RSE 

-enfin, avec une expérience significative, le titulaire de la certification pourra prendre des responsabilités croissantes dans les métiers visées par la certification en tant que responsable ou directeur HSE, RSE, DD, ou consultant senior 

Dans le cadre de toutes ces fonctions, le titulaire de la certification est amené à exercer les activités suivantes, correspondant aux 5 blocs de compétences de la certification :  


A. Identifier et caractériser les enjeux, participer à la définition des politiques, stratégies, et objectifs d’une entreprise ou d’un territoire en matière d’environnement et de Développement Durable 


B.  Anticiper les évolutions réglementaires, scientifiques, technologiques, économiques ou sociétales dans le domaine de l’environnement, du DD, et de la RSE, adapter la politique et les objectifs aux conditions futures 


C.  Mettre en œuvre la politique environnementale et DD d’une entreprise ou d’une collectivité territoriale, dans le respect des normes et des règlements  


D. Manager les équipes et les projets transverses liés à l’environnement et le Développement Durable sur les plans techniques, financiers et humains 


E. Sensibiliser et accompagner toutes les parties prenantes dans la recherche et la mise en œuvre de solutions efficaces et innovantes pour un développement durable 

Compétences attestées :

Chacune de ces activités fait appel à diverses compétences, listées ci dessous, qui seront développées durant la formation correspondant à la certification :

A. Identifier et caractériser les enjeux, participer à la définition des politiques, stratégies, et objectifs d’une entreprise ou d’un territoire en matière d’environnement et de Développement Durable 

  • Identifier, caractériser et hiérarchiser les enjeux RSE et DD d’une entreprise en intégrant les aspects techniques, réglementaires et sociaux 
  • Elaborer et proposer une politique, des stratégies et des indicateurs clés de suivi en matière de protection de l’Environnement et DD en maitrisant le cadre légal et normatif 
  • Optimiser les objectifs et les plans d’actions RSE et DD de l’entreprise en prenant en compte les stratégies d’acteurs sociaux et en respectant la volonté des dirigeants 
  • Identifier, caractériser et hiérarchiser les enjeux RSE et DD d’un territoire en intégrant les aspects légaux, techniques, normatifs et sociétaux 
  • Elaborer et proposer une politique, des stratégies et des outils de suivi à l’échelle d’un territoire en mobilisant des connaissances scientifiques, techniques et économiques 
  • Optimiser les objectifs et les plans d’actions RSE et DD d’une collectivité territoriale en intégrant les différentes parties prenantes et en respectant la volonté des élus  

B.  Anticiper les évolutions réglementaires, scientifiques, technologiques, économiques ou sociétales dans le domaine de l’environnement, du DD, et de la RSE, adapter la politique et les objectifs aux conditions futures 

  • Concevoir un système de veille et d’observatoire transdisciplinaire en vue d’identifier les principales évolutions en matière d’environnement, DD et RSE 
  • Analyser le contexte scientifique, technique et réglementaire en mettant en exergue les risques et opportunités associés 
  • Adapter une politique de DD et de protection de l’environnement en intégrant une dimension éthique et en proposant des solutions innovantes 
  • Anticiper les évolutions sociétales en identifiant et en caractérisant les principaux points de débats sociaux. 
  • Evaluer les mérites et les limites des principales technologies émergentes (énergies renouvelables, traitement des déchets, …) en proposant des critères d’évaluation  

C.  Mettre en œuvre la politique environnementale et DD d’une entreprise ou d’une collectivité territoriale, dans le respect des normes et des règlements  

  • Comprendre et savoir mettre en place les normes (ISO 14001, ISO 50001, ISO 45001, ISO 26000) et respecter le cadre réglementaire en France et en Europe (REACH, ICPE, loi sur eau, déchets, économie circulaire, paquet climat…) 
  • Décliner les politiques environnementales en projets concrets en respectant les normes et les règlements 
  • Définir un projet en environnement, DD ou RSE, en identifiant les parties prenantes et en intégrant les volontés politiques 
  • Concevoir le cahier des charges fonctionnel d’un projet en définissant les objectifs, les ressources allouées et les livrables 
  • Intégrer les facteurs humains, sociaux et organisationnels en développant l’écoute et le dialogue  

D. Manager les équipes et les projets transverses liés à l’environnement et le Développement Durable sur les plans techniques, financiers et humains 

  •   Organiser et planifier la mise en oeuvre opérationnelle d’un projet en évaluant les risques et la faisabilité financière 
  • Conduire un projet dans des thématiques liées à l’environnement en respectant les contraintes coûts, qualité et délais du cahier des charges 
  • Valider des solutions techniques et les traduire en données financières en élaborant des plans de financement pluriannuels déclinés en budgets annuels 
  • Coordonner, manager et motiver les équipes en intégrant une dimension transversale et en adoptant un mode de management non-hiérarchique 
  • Donner du sens à l’action des équipes, en anticipant les évolutions éthiques, politiques et sociétales de l’environnement  

E. Sensibiliser et accompagner toutes les parties prenantes dans la recherche et la mise en œuvre de solutions efficaces et innovantes pour un développement durable 

  •   Identifier les parties prenantes et accompagner la mise en oeuvre d’un projet de transition écologique en créant les conditions d’un dialogue positif
  • Evaluer et comparer les solutions et expériences innovantes sur les territoires et dans les entreprises en proposant des critères d’évaluation spécifiques 
  • Capitaliser sur les activités de recherche pour développer un discours adapté aux différents publics visés 
  • Convaincre et argumenter en maitrisant les aspects scientifiques, techniques, économiques et sociétaux liés à la préservation de l’environnement et au DD 
  • Traduire les enjeux sociétaux liés au DD et à la RSE en maitrisant les principaux outils de communication numérique 
  • Optimiser sa communication en utilisant les techniques journalistiques d’investigation, de communication et de rédaction  
Modalités d'évaluation :

Certaines modalités permettent d'évaluer plusieurs blocs de compétences, d'autres sont spécifiques à un bloc de compétence

Ainsi, 

La mission professionnelle en entreprise (6 mois)et ses livrables (écrit et oral) permet d'évaluer les compétences liées aux activités A, B, C, D et E

L'Etude de cas complexe Fil rougesur la thématique du Management de la Transition écologique permet d'évaluer les compétences liées aux activités A, B et C

Les compétences de chaque bloc d'activités sont par ailleurs évaluées selon des modalités spécifiques : études de cas réels (d'entreprises ou de territoires), analyses stratégiques, analyses de controverses environnementales, projets écoconception, projets de communication transdisciplinaires, projets d'entreprenariat et d'innovation

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34196BC01

Identifier et caractériser les enjeux, définir des politiques et des stratégies en matière d’environnement et de Développement Durable

 ·  Identifier, caractériser et hiérarchiser les enjeux RSE et DD d’une entreprise en intégrant les aspects techniques, réglementaires et sociaux 

·  Elaborer et proposer une politique, des stratégies et des indicateurs clés de suivi en matière de protection de l’Environnement et DD en maitrisant le cadre légal français et européen (notamment loi déchets, ICPE, REACH, loi sur l'eau, économie circulaire, paquet climat énergie) et normatif (principalement normes ISO 14001, 50001, 45001, 26000...)

·  Optimiser les objectifs et les plans d’actions RSE et DD de l’entreprise en prenant en compte les stratégies d’acteurs sociaux et en respectant la volonté des dirigeants

·  Identifier, caractériser et hiérarchiser les enjeux RSE et DD d’un territoire en intégrant les aspects légaux, techniques, normatifs et sociétaux

·  Elaborer et proposer une politique, des stratégies et des outils de suivi à l’échelle d’un territoire en mobilisant des connaissances scientifiques, techniques et économiques

·  Optimiser les objectifs et les plans d’actions RSE et DD d’une collectivité territoriale en intégrant les différentes parties prenantes et en respectant la volonté des élus 

Etude de cas réel fournie par un commanditaire externe : 1 cas Entreprise et 1 cas Territoire


A partir de visites et d’interviews, les apprenant(e)s par groupe de 3 à 4, doivent évaluer, caractériser et définir des politiques DD-RSE d’entreprises et leurs systèmes de management associés (KPI).


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant pour le rapport écrit et fait l’objet d’une présentation orale devant un jury mixte académique (Mines ParisTech) et externe (commanditaire)    


Etudes de cas fournies par le certificateur


Sur la base d’une revue de littérature scientifique et professionnelle, réaliser individuellement une analyse de l’environnement et produire des recommandations politiques et des objectifs stratégiques.


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant spécialisé du domaine. Un certificat des compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de ce bloc de compétences.

RNCP34196BC02

Anticiper les évolutions réglementaires, scientifiques, technologiques, économiques ou sociétales et adapter la politique et les objectifs RSEDD aux conditions futures

 ·  Concevoir un système de veille et d’observatoire transdisciplinaire en vue d’identifier les principales évolutions en matière d’environnement, DD et RSE

·  Analyser le contexte scientifique, technique et réglementaire en mettant en exergue les risques et opportunités associés

·  Adapter une politique de DD et de protection de l’environnement en intégrant une dimension éthique et en proposant des solutions innovantes

·  Anticiper les évolutions sociétales en identifiant et en caractérisant les principaux points de débats sociaux.

·  Evaluer les mérites et les limites des principales technologies émergentes (énergies renouvelables, traitement des déchets, …) en proposant des critères d’évaluation 

Etudes de cas fournies par le certificateur

Sur la base d’une analyse réalisée individuellement, proposer différents états projetés de l’environnement socio-économique à court, moyen et long terme. L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant à partir d’un rapport écrit. 

 

Monographie/Analyse stratégique – Etat de l’art RSE-DD 


A partir d’un système d’alerte et de veille conçu par lui(elle) même, chaque participant(e) est amené(e) à réaliser une analyse approfondie multivariée :  normative, règlementaire, sociale et sociétale, … 


Sur la base de cette analyse approfondie, chaque participant(e) doit ensuite formuler sa vision de l’évolution probable de l’environnement.

L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par le directeur de la certification à partir d’un écrit produit individuellement 


Etude et analyse de Controverses


Une analyse de controverse environnementale territoriale réelle identifiée par l’équipe pédagogique sur le territoire français sera confiée à un groupe de 3-4 étudiants, qui devront identifier les acteurs de la controverse, réaliser une enquête sociologique et produire un rapport d’analyse de controverses.


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée à travers une soutenance orale individuelle par des enseignants chercheurs en sociologie et l’équipe pédagogique du MS 


Un certificat des compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de ce bloc de compétences.

RNCP34196BC03

Mettre en œuvre la politique environnementale et DD d’une entreprise ou d’une collectivité territoriale, dans le respect des normes et des règlements

 ·  Décliner les politiques environnementales en projets concrets en respectant les normes et les règlements

·  Définir un projet en environnement, DD ou RSE, en identifiant les parties prenantes et en intégrant les volontés politiques

·  Concevoir le cahier des charges fonctionnel d’un projet en définissant les objectifs, les ressources allouées et les livrables 

·  Intégrer les facteurs humains, sociaux et organisationnels en développant l’écoute et le dialogue 

 Etude de cas fourni par le certificateur

Sur la base d’une analyse d’environnement et d’une situation simulée, proposer une identification des principales parties prenantes puis traduire une volonté politique en un cahier des charges fonctionnel et technique.


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant à partir d’un rapport écrit 


Projet éco-conception réel fourni par un commanditaire externe 

Encadrés par un professionnel de l’écoconception, 4 ou 5 apprenant(e)s doivent éco-concevoir un produit ou un process, rédiger un cahier des charges fonctionnel et technique en prenant en compte tous les aspects et enjeux économiques, sociaux, techniques liés au projet.


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée à travers la présentation d’une maquette de produit ou de process fonctionnelle devant jury de professionnels experts - consultants écoconception et d’enseignants 


Un certificat des compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de ce bloc de compétences.

RNCP34196BC04

Manager les équipes et les projets transverses visant l’environnement et le Développement Durable des organisations sur les plans techniques, financiers et humains

 ·  Organiser et planifier la mise en œuvre opérationnelle d’un projet en évaluant les risques et la faisabilité financière

·  Conduire un projet dans des thématiques liées à l’environnement en respectant les contraintes coûts, qualité et délais du cahier des charges

·  Valider des solutions techniques et les traduire en données financières en élaborant des plans de financement pluriannuels déclinés en budgets annuels

·  Coordonner, manager et motiver les équipes en intégrant une dimension transversale et en adoptant un mode de management non-hiérarchique

·  Donner du sens à l’action des équipes, en anticipant les évolutions éthiques, politiques et sociétales de l’environnement 

 Conception et conduite de projet innovant en DD

Conduite d’un projet technique innovant par groupe de 4 à 5 apprenant(e)s, en situation professionnelle sous forme de réponse à appel d’offre initié par une entreprise partenaire sur une problématique DD : Energie Renouvelable, traitements des eaux et déchets, recyclabilité produits, …


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un jury mixte (professionnels et académiques) à travers la production d’un livrable incluant une proposition technique et financière, un plan de développement pluriannuel et une liste des livrables du projet 


Travail de groupe autour de mises en situation managériale

Thématiques : Résolution de conflits, Réunion de négociation nouvelles conditions et organisation de travail, Entretien annuel simulé, 


L’évaluation individuelle de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant spécialisé sur base d’un écrit 


Un certificat des compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de ce bloc de compétences. 

RNCP34196BC05

Sensibiliser et accompagner toutes les parties prenantes dans la recherche et la mise en œuvre de solutions efficaces, innovantes pour un développement durable

 ·  Identifier les parties prenantes et accompagner la mise en œuvre d’un projet de transition écologique en créant les conditions d’un dialogue positif 

·  Evaluer et comparer les solutions et expériences innovantes sur les territoires et dans les entreprises en proposant des critères d’évaluation spécifiques

·  Capitaliser sur les activités de recherche pour développer un discours adapté aux différents publics visés 

·  Convaincre et argumenter en maitrisant les aspects scientifiques, techniques, économiques et sociétaux liés à la préservation de l’environnement et au DD

·  Traduire les enjeux sociétaux liés au DD et à la RSE en maitrisant les principaux outils de communication numérique 

·  Optimiser sa communication en utilisant les techniques journalistiques d’investigation, de communication et de rédaction 

Projet journalistique transdisciplinaire

Conduite d’un projet journalistique par groupes de 4 à 5 étudiant(e)s : réalisation d’enquêtes et production de web documentaires, sur des thématiques imposées : Air, eau, alimentation, …


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un jury composé d’experts en communication digitale, journalistes professionnels et enseignants à travers la production de Web documentaires accessibles online. 

 

Etudes de cas fourni par le certificateur

Les thématiques abordées incluent : argumentation pour convaincre les différentes parties prenantes, critères d’évaluations de solutions innovantes RSE-DD, identification des sources de données fiables, …


L’évaluation de l’acquisition des compétences est réalisée par un enseignant à partir d’un rapport écrit.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification propose 5 blocs de compétences séparables décrits ci-dessus. Si un candidat souhaite obtenir la certification entière, il doit valider obligatoirement les 5 blocs d’activité, remplir les conditions d’accès fixées par la CGE et soutenir sa thèse professionnelle devant le jury avec succès.

Dans le cadre d’un dossier VAE, le candidat doit valider les 5 blocs de compétences et apporter la preuve de la production d’un travail écrit et solide pendant son parcours professionnel, de nature similaire à la thèse professionnelle, éléments évalués par le jury d'évaluation.   

Secteurs d’activités :

Les secteurs d’activités concernés par les métiers visés par la certification sont : 

-  Les groupes industriels de transformation (chimie, parachimie, pharmacie, agroalimentaire), de production de biens d’équipement (automobile, aéronautique, textile, luxe) et de distribution, les entreprises dans le domaine de l’environnement (énergie, eau, déchets, propreté, transport), des travaux et de la construction

-  Les bureaux d’études ou des cabinets de conseil (chargés d’études, associés) spécialisés en énergie, en environnement et en développement durable

-  Les employeurs publics ou parapublics : collectivités locales ou territoriales (communes, régions) administrations d’état et d’autres établissements de secteur public (hôpital, recherche) ou affilié (agences), association, ONG. 

Les structures d’accueil les plus représentées (41% des placements à 2 ans de la promotion 16-17) sont des organisations de grande taille, entreprises nationales ou multinationales mais des ETI ou même des PME spécialisées (bureaux d’étude, cabinets conseils…) peuvent aussi être intéressés par les titulaires de la certification. Enfin, les organismes publics ou parapublics représentent 20% des placements environ sur les 2 promotions. 

Type d'emplois accessibles :

Les métiers visés à termes de 3 à 5 ans par la certification sont exercés dans des postes d’encadrement à responsabilités, nécessitant autonomie, capacité d’initiative et de décision. les fonctions exercées par les titulaires ont comme caractéristique d’être transversales, avec une action auprès d’une multiplicité d’acteurs à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise. Ceci implique une capacité à analyser des situations complexes et à prendre des décisions en pleine autonomie sur la base d’une expertise pointue.

Code(s) ROME :
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • K1404 - Mise en oeuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :

Les activités exercées par les titulaires de la certification doivent intégrer les différentes réglementations environnementales (loi sur l’eau, déchets, ICPE, substances chimiques REACH, loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte …). Elles sont également encadrées par diverses normes en matière environnement, santé sécurité, énergie, développement durable : ISO 14001, 50001, 45001, 26000. 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Sont recevables pour l'entrée en formation visant la certification, les candidats titulaires d’un des diplômes suivants :

(cf. règlement label MS)

· Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI) 

· Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le grade national de Master (liste CEFDG) 

· Diplôme de 3ème cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master....) ou diplôme professionnel cohérent avec le niveau BAC +5  

· Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle. 

· Titre inscrit au RNCP niveau 1 

· Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus   


Par dérogation, pour 20 % maximum de l’effectif d’une promotion : 

· Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle 

· Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum 


Pour 10% maximum de l'effectif d'une promotion , les candidats avec VAP (Validation des Acquis Professionnels)   



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X -
Par expérience X

Nombre et profils de personnes composant le jury : 7 dont 3 professionnels qualifiés, membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification 

Par candidature individuelle X -
En contrat de professionnalisation X

Nombre et profils de personnes composant le jury : 7 dont 3 professionnels qualifiés, membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification 

Après un parcours de formation continue X

Nombre et profils de personnes composant le jury : 7 dont 3 professionnels qualifiés, membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification 

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Nombre et profils de personnes composant le jury : 7 dont 3 professionnels qualifiés, membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :
Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2016 34 0 97 39 42
2017 36 0 97 33 39
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.isige.mines-paristech.fr/


Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation