L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP34248
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 234 : Travail du bois et de l'ameublement
  • 134 : Autres disciplines artistiques et spécialités artistiques plurivalentes
  • 234v : Décoration, marquetterie et sculpture
Formacode(s) :
  • 45019 : ameublement
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 81%

Date d’échéance de l’enregistrement : 10-10-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
BARALE*ISABELLE/ Isabelle BARALE - Atelier Garance https://www.isabelle-garance.com/
Objectifs et contexte de la certification :

Le secteur des métiers d’art en bonne santé économique 

Les métiers d’art attirent de nouveaux candidats : des bacheliers issus de la filière générale, des étudiants ainsi que des adultes en reconversion professionnelle. Ils font les choix d’un art de vivre où l’esprit créatif et le travail minutieux constituent des valeurs essentielles et de l'entreprenariat et de l’indépendance en travaillant souvent seuls (85 % des entreprises sont des structures unipersonnelles).   

Autres signes de la vitalité de ce secteur aux multiples facettes : l’usage de nouveaux matériaux et d’internet qui démultiplie les contacts non seulement en France mais également à l’étranger ce qui favorise l’exportation.   

Les chiffres clés des métiers d’arts :   Nombre d’entreprises :Environ 34 000 personnes et 18 000 entreprises de moins de dix salariés (DGE). 

Créations annuelles :Les Métiers d’Art constituent une véritable force économique qui est estimée à plus de 8 milliards d'€ en Chiffre d'Affaire dont 35%  à l’exportation, pour 34 000 entreprises (57 000 salariés et 38 000 non-salariés).   

En 2009 : 34 554 entreprises de métiers d’art et 57 000 salariés. 99 % des entreprises sont des TPE ou des PME peu structurées, dont la majorité a moins de 20 salariés. Ce sont le plus souvent des personnes travaillant seules ou en couple dans des ateliers de création : diversité, individualisme, statuts différents caractérisent le secteur d’activité qui couvre un grand nombre de métiers. Les deux tiers déclarent un CA inférieur à 50 000 euros.   

Les Métiers d’Art au sens large (artistes, artisans, PME du luxe…) comptent plus de  38 000 entreprises artisanales relevant des activités des métiers de l’Artisanat d’Art. Elles emploient un peu plus de 100 000 personnes et génèrent un chiffre d’affaires d’environ 7,8 milliards d’euros, dont 8 % à l’exportation.   

Liste des métiers d’Art 2016 - arrêté en date du 24 décembre 2015 et publiée au Journal Officiel ce 31 janvier 2016 :

Elle fait l’objet d’un travail conjoint entre les services du ministère de la Culture et de la Communication et du Secrétariat d’État chargé du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire. Dans ce cadre, l’expertise de l’Institut National des Métiers d’Art (INMA) a été sollicitée et les organisations professionnelles consultées.   

La Certification professionnelle permet aux certifiés d'obtenir le titre" "artisan d'art" par la Chambre des métiers au moment de leur création d'entreprise : 

Ils seront ainsi différenciés, au regard de leurs clients, des métiers "relookeurs" de divers mobiliers. Ce titre d'artisan métier d'art, connu et reconnu de tous, participera grandement au développement de leur petite entreprise.   

L’organisation de la liste a été refondée, les métiers sont regroupés par domaine dans une logique de filières économiques afin de les relier à leurs univers de marchés.   

Parmi les 16 domaines de cette nouvelle liste, le métier de Peintre sur Mobilier auquel prépare l’Atelier Garance appartient au Domaine de l’ameublement et de la décoration.Selon l’article 22 de la loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises : « Relèvent des métiers d'art, […] les personnes physiques ainsi que les dirigeants sociaux des personnes morales qui exercent, à titre principal ou secondaire, une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique. » 

Des métiers utiles pour l’environnement et la politique de recyclage, de réemploi, insufflée par les Associations, les Chambres de Métiers et le Gouvernement : 

Le gouvernement souhaite insuffler une politique de ré-emploi et de recyclage dans tout le pays, notamment sur des objets facilement réparables. En effet, d'ici 2020, les équipements électriques, électroniques et les meubles devront ainsi proposer au consommateur une information simple sur leur durée de vie et les possibilités de les réparer à travers un indice qui intégrera ces critères. Les Chambres des Métiers au niveau national ont déjà mis en place depuis 2016 un label "Répar'acteur"  » pour tous les métiers de la réparation dont celles des meubles et un annuaire national de la réparation.  

Avant d'avoir recours au recyclage qui capte une grande partie des soutiens financiers, le monde associatif milite pour privilégier le réemploi et la réparation.  Les vieux meubles vont pouvoir avoir une seconde vie grâce à des filières de recyclage, financées par une co-contribution. Il a été décidé d'avoir deux éco-organismes, l'un pour la filière "particuliers" (Eco-Mobilier) et l'autre, Valdelia, pour les meubles des entreprises, collectivités (hôpitaux, écoles) et commerces,  magasins, cafés, hôtels et restaurant.

Artisan.cdentreprisehef.com : "Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu seront celles qui proposeront des solutions innovantes, basées à la fois sur l'agencement-décoration et les tendances liées à la recherche d'économies et au développement durable". "Le marché de la décoration d'intérieur connaît une hausse significative" constate Jean-Jacques Châtelain, élu au Conseil d'Admisnistration de la CAPEB et dirigeant d'une entreprise générale de peinture dans les Yvelines.  La consommation des ménages français pour les meubles et objets de décoration est passée de 13,4 millions d'Euros à 14,6 millions de 2013 à 2017, soit une augmentation de 8,9%.  Les clients du Peintre sur mobilier possèdent des meubles de 20, 30, ou 40 ans, ils sont d'excellente ébénisterie et le Peintre sur mobilier va leur permettre de conserver cette qualité tout en modifiant l'esthétique de leur meuble. 

Cet authentique Métier d’Art reconnu ne possède aucune formation initiale et ne s’apprend qu’en Formation Continue

L’Institut National des métiers d’Art (INMA), dont l'Atelier Garance est adhérent depuis plus d'une dizaine d'années, mène une mission d’intérêt général au service des Métiers d’Art, indique que :    « Un professionnel des métiers d’art doit savoir :

- Mettre  en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière.

- Produire  des services ou des objets uniques ou en petites séries qui présentent un caractère artistique.

- Maîtriser le métier dans sa globalité.

Les professionnels des métiers d’art peuvent travailler pour la conservation et la restauration de patrimoine ou dans le domaine de la création. Métiers d’hier et d’aujourd’hui, les métiers d’art sont surtout des métiers d'avenir. Un terreau bien vivant en perpétuelle évolution qui éveille sans cesse de nouvelles passions et vocations. »Il est important de noter que les coûts liés au démarrage d’activité de Peintre sur mobilier sont assez faibles comparés à d’autres métiers d’artisanat comme celui d’ébéniste qui nécessite l’achat de machines coûteuses et de bois. De plus les prestations réalisées par les Peintres sur mobilier pour un client sont rarement uniques. Il est à noter que la croissance de l'activité de Peintre sur mobilier a donné naissance à une activité de sous-traitante adjacente : le décapage. De plus en plus de loueurs de matériel proposent désormais la location d’outils de décapage de meubles, types aérogomme. Ils allient ainsi une passion à des contingences économiques pour en faire leur métier jusqu’à leur retraite. Isabelle BARALE a néanmoins constaté une demande provenant aussi d’une population plus jeune. Des professionnels du meubles, tapissiers, ébénistes souhaitent aussi obtenir cette Certification afin d’assurer la pérennité de leur petite entreprise.   

Profil socio-économique des personnes exerçant dans les métiers d’art : baromètre 2019

- Parmi les personnes déclarant une formation diplômante dans le domaine des métiers d’art les femmes représentent 73,3% des répondants

- La majorité des professionnels sont implantés dans de petites communes, les 2/3 des répondants déclarant travailler dans des communes de moins de 20 000 habitants

- 55% sont des artisans - Forme juridique choisie par les répondants pour est à 64% l'entreprise individuelle dont 16% ont choisi le statut d’auto-entrepreneur, la SARL à 11%.  

- 2/3 des répondants déclarent travailler en coopération avec d’autres professionnels des métiers d’art,

- 82% des répondants déclarent travailler individuellement,

- 90% déclarent disposer d'un site internet,   

Trois catégories de métiers d’art :

- Les métiers de tradition (fabrication d'objets dans le respect de savoir-faire traditionnels) ; 

- Les métiers de restauration (conservation et/ou transformation du patrimoine mobilier ou immobilier)  - 

- Les métiers de création (mode, musique, spectacle, etc.).       

Une entrée dans le métier à tout âge de la vie adulte (source Baromètre 2014 de l’Observatoire des métiers d’art) : 

La proportion des adhérents qui ont lancé leur activité très récemment (moins de 5 ans) est très supérieure à celle des adhérents jeunes (20 - 30 ans).  Ces données traduisent le fait que l’entrée dans la profession des métiers d’art se réalise fréquemment dans l’âge de la maturité et correspond le plus souvent à l’engagement dans une nouvelle carrière. Le phénomène de la reconversion n’est en effet pas rare dans ces professions, dans lesquelles s’engagent parfois des cadres de secteurs d’activité très éloignés.   

- Une certification favorisant notamment le retour à l’emploi de femmes de plus de 50 ans :  Insee enquêtes Emploi - En effet l’Atelier Garance d’Isabelle Barale forme de nombreuses personnes qui sont en reconversion professionnelle et de tout âge, leur permettant ainsi des retours à l’emploi ou des changements de voie à des personnes intéressés par les métiers d’Art de la vie, et notamment à des femmes qui ont des taux d’activité assez faible dans la tranche d’âge des 50 à 64 ans (61,1% pour les femmes contre 67,5% pour les hommes en 2015).   

Activités visées :

        1.1 Mise en place du projet   marketing / communication sur son activité professionnelle- inscription dans les   annuaires, - création d’un site internet 

- Élaboration de supports de   communication : un book, un logo, un catalogue,  - Information sur l’activité :   flyers, annonces dans les journaux locaux ou spécialisés, site internet …    

- Participation à des salons et   événements pour le Peintre sur mobilier  

1.2   Achat du matériel et constitution d’un réseau de professionnels

- Achat de consommables   (peinture, …)  

- Achat auprès de distributeurs    

- Prospection auprès d’artisans   (menuisiers, ébénistes, tapissiers, carreleurs, peintres en bâtiments,   architectes d’intérieurs…)   

  1.3 Réalisation d’un devis

- Description   de l'état d’un meuble, de l’essence de bois, de son style, de son époque de   fabrication, et du projet décoratif  

- Définition de son prix horaire  

- Calcul du temps de travail étape par étape 

- Rédaction d’un devis contractuel  

- Rédaction d’une facture     

2.1   Préparation de la quincaillerie 

- Dépose des gonds, fiches à lacet, serrures, ...   

- Dépose   des entrées de serrure ...et autre quincaillerie décorative    

- Nettoyage de la quincaillerie   

- Pose de la couche d’impression métaux ferreux ou   non ferreux           

2.2 Décapage 

- Identification de la nature du meuble ou   objet et de ses finitions ( l’essence de bois, de sa nature, du style du meuble et de son époque   de fabrication, de la finition initiale : cirée, vernis, peint...)  

-   Identification des éléments présents sur le meuble et si le meuble est en   placage ou en bois massif 

-   Sélection de la méthode de décapage la plus adaptée (gel décapant, décapant   liquide, potassium et neutralisation, décapeur thermique) 

-   Nettoyage parfait du bois : nettoyage à l’alcool ou un détergent,   séchage     

  2.3   Ponçage/Egrainage

 - Choix de la méthode à utiliser : manuelle   et/ou machine ·

- Choix du grain du papier de verre 

- Réalisation du ponçage ou égrainage 

- Création de chanfreins sur les pieds 

- Polissage des arrêtes      

    3.1   Restauration/s

- Rebouchage  

- Pose d’un flipot ou d’un mastic 

- Pose d’un enduit de lissage ou de bouchage 

- Suppression des rayures et des petits trous 

- Fabrication et pose d’un plateau bois pour   remplacer un marbre cassé. Traçage et découpage du plateau. Fixation sur le   meuble de manière invisible 

- Recollage d’assemblages déboîtés (mise en place,   colle et serre-joints)

      3.2   Reconstitution de sculptures en bois cassées

 - Création d’un moulage (s’il y a une symétrie ou frise) 

- Moulage 

- Adaptation de la pièce moulée au meuble 

- Re création à main levée avec une résine ou à la   colle de peau (gros blanc)  

      3.3  Réparation des placages en vue de les peindre 

- Vérification du placage 

- Repérage des cloques 

- Découpage des endroits cloqués 

- Reprise de niveau avec un mastic bi-composant   spécifique       

3.4   Choix et pose de la couche d’impression

- Identification de la couche d’impression adaptée   au support (massif, placage, risque de remontées...) 

- Détermination du blocage des fonds 

- Sélection des brosses adaptées à la configuration   du meuble (sculpté, mouluré, ...)

- Respect des temps de recouvrabilité 

- Egrainage 

       3.5   Tri, stockage et dépôt des déchets

- Tri   des déchets de peinture selon la législation

- Emballage   

- Dépôt à la déchetterie 

- Stockage   des liquides dangereux sur bac rétention 

- Respect   des principaux labels et sigles concernant les émissions polluantes des   produits utilisés en atelier      

       4.1 Élaboration   du projet artistique et mise en œuvre Fabrication et pose des couleurs 

- Élaboration du projet décoratif qui sera la   synthèse entre le style du meuble, les goûts du client et son intérieur.  

- Utilisation de colorants liquides dans une base   de blanc pour des pastels en respectant les dosages maximum des fabricants 

- Fabrication de toutes les autres couleurs avec   les 3 couleurs primaires, le noir et le blanc 

- Pose de la couleur sur le support sans manque et   sans surcharge 

- Réalisation   d’une couleur essuyée sur un support sculpté 

- Réalisation d’un camaïeu 

- Réalisation d’une couleur poudrée 

- Réalisation de couleurs superposées pour mettre   en valeur le veinage d’un sapin 

- Egrainage intermédiaire à chaque couche - Fabrication d’un « sang de bœuf »   technique XVIIIème. Finition intérieure 

- Réalisation d’une céruse (technique XVIIème) sur   chêne       

4.2   Réalisation de décors classiques stylisés ou figuratifs adaptés au mobilier /   Réalisation de décors contemporains :  ·Décors classiques : liseré, frises, décor d’angle,   feuillages, fleurs, volutes, rinceaux, perles etc… 

- Choix d’un décor en fonction   du style du meuble : Régence, Louis XV, Louis XVI, Empire : frise,   décor d’angle, feuillage, volutes, rinceaux, perles, fleurs, palmettes,   liserés. 

-   Adaptation du décor choisi au panneautage du meuble 

- Réalisation   de reliefs sur les décors en travaillant l’ombre et de lumière, vieillissement,

-   Réchampissage 

Décors contemporains :Motifs géométriques ou « fantaisie »  

-   Utilisation de masquage ou travail à main levée 

-   Fabrication du projet de décor sur un gabarit 

-   Report sur le meuble au calque ou au poncif 

-   Même préparation, adaptation que le décor classique 

-   Choix des couleurs   en fonction du résultat (Rayures, textes, figures géométriques, alternance de   couleurs selon les panneautages)  

       4.3 Réalisation de techniques   de décor spécifiques : - Réalisation d’imitation de matière : faux   cuir, faux porphyre, fausse rouille, fausse dorure, effet marbré,   métallisation à froid (zinc, laiton, bronze, aluminium, étain, cuivre, fer)    

- Réalisation d’un Arte Povera    

- Réalisation d’une peinture à la colle de peau :   encollage, apprêts, couleurs, contrôle de la chaleur, ponçages, égrainages,   patines et protection de l’ouvrage       

4.4 Patine

- Recherche de patine avec du   vernis et des pigments.  

- Fabrication de la patine   (utilisation d’une quarantaine de pigments) 

- Réalisation d’essais sur un   nuancier de recherche (5 à 6 différents essais de patine pour une couleur)   avant de poser la patine sur un meuble ou un échantillon. 

- Pose de la patine en 2 ou 3   couches (vernis et pigments avec brosse et spalter ou au chiffon. 

-   Réalisation d’une patine métallique   sur la quincaillerie (or, vieux bronze, argent ou rouille)     

      4.5   Protection de l’ouvrage  Protection : - Choix d’un vernis et d’un   vitrificateur en fonction de la destination et de l’usage du meuble. (A l’eau   ou Glycéro). 

- Pose d’un vernis ou vitrificateur aspect ciré incolore en 2   couches 

- Egrainages   intermédiaires

         4.6   Finition bois naturel -   Blondissage du bois 

-   Dilution d’acide oxalique dans de l’eau (sel d’oseille) et passage de la   solution 1, 2 ou 3 fois 

- Rinçage   du meuble et raccord de teinte 

-   Choix du type de teinture et passage de la teinte 

-   Pose d’un fond dur, égrainage 

- Maquillage   de toutes les restaurations  

-   Protection de l’ouvrage     

Compétences attestées :

C.1.1 Développer son activité professionnelle   et sa clientèle.          

C.1.2 Communiquer sur son   activité et choisir le matériel adéquat en termes de qualité et de prix   auprès de distributeurs professionnels de qualité.      

C.1.3 Rédiger un devis et la   facture correspondante en respectant la législation sur les mentions légales.         

C.2.1 Démonter, nettoyer et préparer la   quincaillerie et choisir la couche d’impression adaptée au métal.        

C.2.2 Déterminer et mettre en   œuvre la technique de décapage la plus   adaptée au revêtement présent sur le bois.         

C.2.3 Poncer ou égrainer le   meuble et créer des chanfreins de façon à éviter l’effritement de la peinture.       

 C.3.1 Réaliser une reconstitution   d’éléments manquants (plateau, sculptures, angles), rognés ou cassés d’un   meuble ou objet et supprimer des rayures et petits trous.           

C.3.2 Réparer les sculptures.           

C.3.3 Réparer des placages abîmés   en vue de les peindre ou de les maquiller.         

C3.4   Apprêter le meuble en   sélectionnant la couche d’impression adaptée au support.           

C.3.5   Assurer le tri de ses déchets de peinture et le stockage des produits   chimiques.     

C.4.1   Elaborer et réaliser un projet décoratif.             

C.4.2 Réaliser des décors   classiques et contemporains.       

C.4.3 Réaliser diverses   techniques spécifiques de décors : Imitation de matières, Arte povera, Peinture   à la colle de peau.             

C.4.4 Fabriquer et poser en   créant une profondeur et des nuances agréable à l’œil, des patines   représentant un intérêt esthétique en fonction de la couleur de base et le   projet décoratif du meuble et de sa quincaillerie.         

C.4.5   Protéger l’ouvrage en sélectionnant la finition adaptée à l’usage du meuble.               

C.4.6 Assurer le blondissage et   la finition d’un bois naturel.       

Modalités d'évaluation :

 Bloc de compétences 1 : Création et gestion d'un atelier de Métiers d'Art

Business plan à la disposition du Jury et soutenance orale.  

Elaboration et rédaction de 3 devis puis d'une facture

Bloc de compétences 2 : Préparation et décapage d'un meuble, d'un ensemble de boiseries 

  Présentation de 3 meubles finis comportant des quincailleries et des photos des étapes avant/pendant et après.  

  Présentation de 3 meubles finis et des photos de chaque étape de travail. Soutenance orale 

Bloc de compétences 3 : Restauration, préparation des surfaces et tri des déchets 

Présentation de 3 meubles finis et des photos de chaque étape de travail. Soutenance orale  

Présentation de 3 meubles finis et de 5 échantillons (portes) ainsi que les photos de chaque étape de travail. 

Soutenance orale.  

Bloc de compétences 4 : Élaboration et réalisation d'un projet décoratif 

Présentation de 3 meubles finis et de 5 échantillons (portes) ainsi que les photos de chaque étape de travail. Les croquis de projets décoratifs sont présentés. 

Soutenance orale.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34248BC01

Création et gestion d'un atelier de Métiers d'Art

 C.1.1 Développer son activité professionnelle   et sa clientèle.          

C.1.2 Communiquer sur son   activité et choisir le matériel adéquat en termes de qualité et de prix   auprès de distributeurs professionnels de qualité.      

C.1.3 Rédiger un devis et la   facture correspondante en respectant la législation sur les mentions légales.       

  Business plan et dossier à la disposition du Jury et soutenance orale. 

  Présentation de 3 devis     

  Présentation d’une facture  

RNCP34248BC02

Préparation et décapage d'un meuble, d'un ensemble de boiseries

 C.2.1 Démonter, nettoyer et préparer la   quincaillerie et choisir la couche d’impression adaptée au métal.        

C.2.2 Déterminer et mettre en   œuvre la technique de décapage la plus   adaptée au revêtement présent sur le bois.         

C.2.3 Poncer ou égrainer le   meuble et créer des chanfreins de façon à éviter l’effritement de la peinture. 

Dossier à la disposition du Jury.

Présentation de 3 meubles finis comportant des quincailleries et des photos des étapes avant/pendant et après.  

Présentation de 3 meubles finis et des photos de chaque étape de travail.  

Soutenance orale  

RNCP34248BC03

Restauration, préparation des surfaces et tri des déchets

 C.3.1 Réaliser une reconstitution   d’éléments manquants (plateau, sculptures, angles), rognés ou cassés d’un   meuble ou objet et supprimer des rayures et petits trous.           

C.3.2 Réparer les sculptures.           

C.3.3 Réparer des placages abîmés   en vue de les peindre ou de les maquiller.         

C3.4   Apprêter le meuble en   sélectionnant la couche d’impression adaptée au support.           

C.3.5   Assurer le tri de ses déchets de peinture et le stockage des produits   chimiques.     

 

Dossier à la disposition du Jury.

 Présentation de 3 meubles finis et de 5 échantillons (portes) ainsi que les photos de chaque étape de travail. 

Soutenance orale.  

RNCP34248BC04

Elaboration et réalisation d'un projet décoratif

 C.4.1   Elaborer et réaliser un projet décoratif.             

C.4.2 Réaliser des décors   classiques et contemporains.       

C.4.3 Réaliser diverses   techniques spécifiques de décors : Imitation de matières, Arte povera, Peinture   à la colle de peau.             

C.4.4 Fabriquer et poser en   créant une profondeur et des nuances agréable à l’œil, des patines   représentant un intérêt esthétique en fonction de la couleur de base et le   projet décoratif du meuble et de sa quincaillerie.         

C.4.5   Protéger l’ouvrage en sélectionnant la finition adaptée à l’usage du meuble.               

C.4.6 Assurer le blondissage et   la finition d’un bois naturel.       

 

Dossier à la disposition du Jury.

 Présentation de 3 meubles finis et de 5 échantillons (portes) ainsi que les photos de chaque étape de travail. Les croquis de projets décoratifs sont présentés. 

Soutenance orale.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est acquise par la capitalisation de l'ensemble des blocs de compétences.

Secteurs d’activités :

 Dans la majorité des cas le/la Peintre sur Mobilier crée sa propre structure et travaille sous le statut d’artisan d’art ou auto-entrepreneur (statut temporaire) inscrit à la Chambre de Métiers, Profession libérale, SASU, EURL ... Ses clients sont des particuliers, des décorateurs d’intérieurs, des architectes d’intérieur, des entreprises spécialisées dans l’habitat, des hôtels, des ébénistes, des menuisiers, des antiquaires, des tapissiers, des commerçants de toute nature (devantures, boiseries intérieures, comptoirs) mais aussi des mairies, des églises.   

Il/elle peut également, mais plus rarement, être salarié (e) de grosses structures pour lesquelles la rénovation ou l’entretien du mobilier, de sculptures, des huisseries ou des boiseries est journalière : musée, société spécialisée dans la restauration de mobilier, établissement touristique de luxe.   

Le/la Peintre sur Mobilier exerce son métier sur le patrimoine public ou privé, en son nom ou en sous-traitance.    

Dans certains cas, en plus de ses activités, le/la Peintre sur Mobilier peut également avoir des compétences connexes dans d’autres métiers d’art et être : ébéniste, tapissier, peintre en bâtiment, artiste peintre, … Face à une demande client récurrente, se former à de nouvelles compétences l’aide à développer son entreprise.   

Type d'emplois accessibles :

 Le/la peintre sur mobilier transforme des meubles, des boiseries ou des objets à l’aide de techniques actuelles ou héritées du 18ème siècle. Après avoir élaboré un projet décoratif en harmonie avec l’intérieur de son client, il/elle décape le support. Il/elle pose ensuite une couche d’impression adaptée au support et à son projet décoratif. Il/elle créé ses couleurs à l’aide de pigments, réalise des décors classiques, des décors contemporains ou des imitations de matières. Il/elle fabrique et pose une ou plusieurs patines ; un ou plusieurs effets décoratifs. Pour finir, il/elle effectue un travail de finition et de protection de l’ouvrage.    Le/la peintre sur mobilier répond aux commandes de particuliers, de commerçants, de collectivités locales, d’églises et d’entreprises. Il/elle travaille aussi en partenariat ou en sous-traitance avec des architectes d’intérieur, des décorateurs, des ébénistes, des sculpteurs, des tapissiers d’ameublement, des peintres en bâtiment. Il peut également vendre des meubles et objets qu’il a réalisés.      

Les appellations similaires ou approchantes pour le métier sont :   

- Peintre sur bois 

- Peintre sur meubles 

- Peintre restaurateur d'ameublement 

- Restaurateur de meubles

- Décorateur sur bois  

Code(s) ROME :
  • H2208 - Réalisation d''ouvrages décoratifs en bois
  • H2202 - Conduite d''équipement de fabrication de l''ameublement et du bois
  • H2201 - Assemblage d''ouvrages en bois
  • B1302 - Décoration d''objets d''art et artisanaux
  • B1101 - Création en arts plastiques
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Avoir réalisé un stage de création d’entreprise avant l’entrée en formation

Renseigner un formulaire de demande d’admission de l’Atelier Garance auquel il joindra en annexe un business plan.  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury de l’Atelier Garance est composé de 5 personnes : une personne interne et quatre personnes externes (80%) ; La présidence est confiée à un/e professionnel/le externe à l’établissement.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Le jury de l’Atelier Garance est composé de 5 personnes : une personne interne et quatre personnes externes (80%) ; La présidence est confiée à un/e professionnel/le externe à l’établissement.

Par expérience X

Le jury de l’Atelier Garance est composé de 5 personnes : une personne interne et quatre personnes externes (80%) ; La présidence est confiée à un/e professionnel/le externe à l’établissement.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP27010

Décorateur(trice) en ameublement d’intérieur -  Les temps d'art 

Décorateur(trice) en ameublement d’intérieur -  Les temps d'art 

équivalence partielle

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2016 5 0 75 75 75
2017 15 0 83 83 92
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation